Modéliser la gestion Multi-Projets (4)

Les variantes

Nous en avons parlé durant les précédents articles, chaque client a des souhaits divers et variés. Cet article présente donc un échantillon des variantes que j’ai déjà pu mettre en oeuvre ainsi qu’un retour sur ce qui a séduit les clients à qui j’ai pu développer ce modèle.

Les options selon les demandes clients.

Voici une liste non exhaustive des options que j’ai pu développées chez divers clients, pour divers types de projets (événementiel, informatiques, …)
  • Le graphique commence à une date dynamique défini par l’utilisateur
  • Accès aux bases de données du client ou d’autres fichiers ayant les informations souhaitées (gestion RH, gestion de Projet, …)
  • Catégoriser jusqu’à 5 types de projets
  • Actualiser en fonction des absences et des UO consommées (les UO non consommées sont reportées) – cette option est essentielle mais apporte une forte complexité au modèle. Dans le graphique, tout ce qui concerne le passé a la forme suivante : Charge <= Capacité puisque les UO non consommées doivent être soit annulées, soit reportées ; cela aide le manager à mieux prévoir.
  • Outil du client permet de rentrer les dates prévisionnelles, dates réelles ou pas de date : le modèle a pris en compte toutes ces possibilités pour recalculer le graphique.
  • Décomposition des projets en phases et sous-phases.
Pour information, pour le modèle exemple, j’ai travaillé environ 7h dessus, de la phase de conception à la finalisation. Mais pour certains modèles réalisés, très complexes, il m’a fallu parfois plusieurs semaines.

Pourquoi ce modèle a séduit 100% des clients ?

  • Tout d’abord, il est sous Excel et le client a déjà Excel ; donc aucun investissement au niveau logiciel.
  • Le client peut prendre des décisions plus facilement pour savoir s’il faut accepter ou non un nouveau projet. En général, l’outil est utilisé de façon hebdomadaire.
  • La visualisation graphique est simple.
  • En général les chefs de projets ont beaucoup de mal à estimer le restant à faire dans la gestion multi-projets car le temps est dilué entre les projets et le modèle permet de voir les informations nécessaires.
  • Il est très simple de simuler l’entrée d’un nouveau projet ou l’arrivée d’un intérimaire et ainsi voir l’impact sur les courbes.
  • Accepter ou Refuser des congés devient plus aisé. Attention, selon la phase d’un projet, une surcharge peut être déplacée dans le temps vers une période de sous-charges. Cela est réalisable en récupérant les dates prévisionnelles de chaque phase des projets

A chaque fois, le client a été bluffé sur l’utilité du modèle ainsi que sur l’approche même si souvent elle apparaît complexe pour le client. La principale question est: comment faites-vous ?

Si vous avez ce genre de besoin, n’hésitez pas à me contacter pour en discuter…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *